LES BOUQUETS HOLLANDAIS

Un voyage de trois jours à Amsterdam et une immersion dans les musées hollandais ont permis à Iben, l’une des designers du studio de Copenhague, d’initier une nouvelle recherche sur les compositions florales déjà chères à Epice.

« Arrivée à Amsterdam, quel froid glacial… Un seul refuge : les musées. Un choc visuel et mon bouleversement devant les toiles des maîtres hollandais des XVIIe et XVIIIe. L’âge d’or… »

Et c’est une visite au Staten Museum for Kunst de Copenhague avec Jan Machenhauer, qui confirme cet émerveillement et incite les deux designers à plancher différemment sur les fleurs et les bouquets.

DES FLEURS RÉINVENTÉES

 

Composée de bouquets, imprimés et tissés, cette série d’étoles est un hommage à tous les artistes qui ont su développer et dépasser avec force et beauté les codes des natures mortes de leur époque.

Car ces bouquets de fleurs simples ou foisonnants sont des constructions et des reconstitutions. Dans ces pays nordiques, à ces époques, ces fleurs étaient rares et précieuses. Il s’agit donc bien de mises en scène souvent inventées et composées.

 

LUMIÈRE NORDIQUE

 

Jouant sur des effets de lumières variées imaginés dès les croquis de conception et obtenus par des choix de matière et de tissage ces étoles évoquent ces ciels du Nord aux densités si lumineuses.