INSPIRATIONS

LES STANDARDS D’ÉPICE : LES FLEURS

JEU DU DESSIN

Les Fleurs d’Épice évoquent le retour du printemps et des beaux jours. Les couleurs éclatent en une multitude de fleurs. Créé en 2010, cette belle étole est régulièrement enrichie de nouvelles déclinaisons couleur.

JEU DE COULEURS

Pour créer notre étole, nous avons utilisé un maximum de 11 couleurs. Pour son impression, Épice a choisi la sérigraphie manuelle. Ce procédé artisanal est très complexe car chaque couleur nécessite un cadre différent.

Pour ce modèle, nous avons donc fait 11 cadres. Nos imprimeurs réalisent ici un travail exceptionnel.

JEU DE MATIÈRES

Le tissage est effectué manuellement par des maîtres tisserands. Tissage qui est différent selon la composition de matière.

Épice Bouquet se décline en trois variantes :

  • un premier grand modèle en coton : le tissage est ajouré verticalement, cela donne de la légèreté et de la transparence à l’étole ;
  • le second modèle est un mélange de coton et lin : les couleurs sont plus brillantes sur cette matière ;
  • le troisième modèle est un bandana imprimé sur une très belle qualité de mousseline de coton.

BRODERIES

Inspiration au cœur de l’artisanat populaire scandinave.

Les fleurs sauvages des campagnes danoises ; les motifs nordiques et l’esprit Viking… Des étoles imprimées et brodées en point de croix.

RIVAGES

Au bout du voyage. Nous vous emmenons au bord de l’eau… Comme point de départ, la rayure, motif de la nostalgie balnéaire. Clin d’oeil aux transats, des étoles aux couleurs ensoleillées. Mers et rivières, sable fin et galet, eau turquoise et eau sombre…

Chaque étole signe son identité. Pierres travaillées par les flots, multiples variations de rayures minérales. Un pont entre deux mondes : l’aquatique et le terrestre…

CHRISTIAN IV

Épice se plonge dans l’histoire de Copenhague.

 

La capitale danoise doit son visage actuel à la volonté du roi Christian IV et à celles de ses successeurs.

Le palais Christiansborg est le plus bel exemple de la révolution architecturale qu’ils ont réalisée.

 

Plans de château, jardins et bassins, médaillons muraux…leurs lignes graphiques viennent orner nos étoles.

LES BOUQUETS HOLLANDAIS

Un voyage de trois jours à Amsterdam et une immersion dans les musées hollandais ont permis à Iben, l’une des designers du studio de Copenhague, d’initier une nouvelle recherche sur les compositions florales déjà chères à Epice.

« Arrivée à Amsterdam, quel froid glacial… Un seul refuge : les musées. Un choc visuel et mon bouleversement devant les toiles des maîtres hollandais des XVIIe et XVIIIe. L’âge d’or… »

Et c’est une visite au Staten Museum for Kunst de Copenhague avec Jan Machenhauer, qui confirme cet émerveillement et incite les deux designers à plancher différemment sur les fleurs et les bouquets.

DES FLEURS RÉINVENTÉES

 

Composée de bouquets, imprimés et tissés, cette série d’étoles est un hommage à tous les artistes qui ont su développer et dépasser avec force et beauté les codes des natures mortes de leur époque.

Car ces bouquets de fleurs simples ou foisonnants sont des constructions et des reconstitutions. Dans ces pays nordiques, à ces époques, ces fleurs étaient rares et précieuses. Il s’agit donc bien de mises en scène souvent inventées et composées.

 

LUMIÈRE NORDIQUE

 

Jouant sur des effets de lumières variées imaginés dès les croquis de conception et obtenus par des choix de matière et de tissage ces étoles évoquent ces ciels du Nord aux densités si lumineuses.

CARREAUX MASSAIS, LUMIERE DANOISE

Parce-que les carreaux sont les motifs préférés de Jan Machenhauer, et parce-que la beauté des chasseurs Massaï, souvent citée par Karen Blixen, le touche sensiblement, le co-fondateur d’Épice a revisité les traditionnels carreaux rouges et bleus des tribus Massaï aux couleurs d’Epice.

Les carreaux sont un motif universel, on les trouve dans le monde entier, à toutes les époques, même les plus anciennes : des fouilles archéologiques ont permis d’en découvrir datant de 2000 avant JC.

Pour les designers d’Epice passionnés de voyage mais bien ancrés en Scandinavie les carreaux sont aussi l’occasion d’appliquer à leur recherche créative le sens de la rigueur danoise allié aux couleurs du monde.

 

LE DESIGN SCANDINAVE

 

Les carreaux permettent de travailler l’espace entre les structures et les couleurs. Il s’agit presque de sculpter à partir de la trame et de créer des déformations.“ Challenge et plaisir de la construction en parfaite adéquation avec l’esprit scandinave.

Les lignes géométriques des carreaux s’adaptent parfaitement au langage du tissage, à ses croisements de trames. Mais cette apparente simplicité, conforme à la tradition du design danois, peut atteindre une réelle complexité créative.

 

L’AFRIQUE

 

Et si on trouve aussi des carreaux sur certaines étoffes du folklore danois, c’est bien en pensant aux Massais évoqués dans l’univers de Karen Blixen que les designers d’Epice ont conçus les carreaux des étoles de cette saison.

HOMMAGE A KAREN BLIXEN

Ce n’est pas un hasard si les designers d’Epice Bess Nielsen et Jan Machenhauer ont choisi de rendre hommage à l’écrivain danois Karen Blixen, dont le célèbre livre la Ferme Africaine retrace ses années en territoire Massaï. Femme au tempérament fort et indépendant, sa vie fut synonyme d’audace, d’élégance et d’avant-gardisme.

Epice livre une collection été 2015 inspirée du mode de vie de cet écrivain considéré quasiment “trésor national“ au Danemark.

LES FLEURS

 

Karen Blixen avait un amour inconditionnel des fleurs et de l’art des compositions originales. Elle mélangeait des fleurs raffinées à des herbes folles dans un élan très avant-gardiste pour l’époque. On peut encore admirer ses bouquets de fleurs fraîches au musée qui lui est dédié à Rungted Kyst au Danemark.

 

LES DENTELLES

 

La maison de Karen Blixen transformée en musée est également une source d’inspiration. Tels ses longs rideaux en dentelle terminant leur chute sur le sol à la manière du sillon d’un fleuve…

 

L’AFRIQUE

 

Les designers danois se sont aussi penché sur les années africaines de Karen Blixen. Outre les carreaux des Massaïs, ces grands coloristes baignés des lumières nordiques ont déclinés les couleurs d’Epice —terre, ocre, sable, noir, ou encore bleu ciel…pour des interprétations plus concrètes de la savane.